Cahiers d’animations

Ma commune : j’y habi­te… j’y prends place ! (2012)

Les Equipes Populaires - Outils Pédagogiques - Les cahiers de l'animation - Ma commune : j'y habite, j'y prend place !

Être habi­­­­­­­­­­­­­tant d’une commu­­­­­­­­­­­­­ne… ça n’a rien d’ex­­­­­­­­­­­­­tra­or­­­­­­­­­­­­­di­­­­­­­­­­­­­naire, c’est notre cas à tous. Comprendre sa commune et pouvoir s’y impliquer, c’est déjà beau­­­­­­­­­­­­­coup moins évident.

Dans la pers­­­­­­­­­­­­­pec­­­­­­­­­­­­­tive des élec­­­­­­­­­­­­­tions commu­­­­­­­­­­­­­nales d’oc­­­­­­­­­­­­­tobre 2012, les Equipes Popu­­­­­­­­­­­­­laires vous proposent un cahier d’ani­­­­­­­­­­­­­ma­­­­­­­­­­­­­tion qui a pour objec­­­­­­­­­­­­­tif d’ame­­­­­­­­­­­­­ner chaque groupe qui le souhaite à aller à la rencontre de sa commune, de ses élus, de ses habi­­­­­­­­­­­­­tants, de ses acteurs de terrain pour décou­­­­­­­­­­­­­vrir les diffé­­­­­­­­­­­­­rents aspects de la poli­­­­­­­­­­­­­tique commu­­­­­­­­­­­­­nale. Ce cahier s’or­­­­­­­­­­­­­ga­­­­­­­­­­­­­nise en deux parties :

La première partie propose des outils d’ani­­­­­­­­­­­­­ma­­­­­­­­­­­­­tion qui permettent aux groupes inté­­­­­­­­­­­­­res­­­­­­­­­­­­­sés de mieux comprendre le fonc­­­­­­­­­­­­­tion­­­­­­­­­­­­­ne­­­­­­­­­­­­­ment de leur commune. Elle lie acti­­­­­­­­­­­­­vi­­­­­­­­­­­­­tés ludiques et apports théo­­­­­­­­­­­­­riques. Elle propose égale­­­­­­­­­­­­­ment une visite de l’ad­­­­­­­­­­­­­mi­­­­­­­­­­­­­nis­­­­­­­­­­­­­tra­­­­­­­­­­­­­tion commu­­­­­­­­­­­­­nale et une rencontre avec les prin­­­­­­­­­­­­­ci­­­­­­­­­­­­­paux acteurs de la commune.

La seconde partie envi­­­­­­­­­­­­­sage le passage à l’in­­­­­­­­­­­­­ter­­­­­­­­­­­­­pel­­­­­­­­­­­­­la­­­­­­­­­­­­­tion citoyenne. Elle aidera les groupes locaux à défi­­­­­­­­­­­­­nir un thème d’ac­­­­­­­­­­­­­tion propre à la réalité de leur commune et à construire pas à pas des reven­­­­­­­­­­­­­di­­­­­­­­­­­­­ca­­­­­­­­­­­­­tions à porter sur l’es­­­­­­­­­­­­­pace public.

Chaque anima­­­­­­­­­­­­­tion dispose d’une fiche péda­­­­­­­­­­­­­go­­­­­­­­­­­­­gique et des outils néces­­­­­­­­­­­­­saires pour la réali­­­­­­­­­­­­­ser (fiches de jeu, diapo­­­­­­­­­­­­­rama, carnet de bord…). De quoi alimen­­­­­­­­­­­­­ter le travail des groupes qui souhaitent s’at­­­­­­­­­­­­­tar­­­­­­­­­­­­­der un temps, plus ou moins long, à la parti­­­­­­­­­­­­­ci­­­­­­­­­­­­­pa­­­­­­­­­­­­­tion citoyenne et à la vie

Sommaire

PREMIÈRE PARTIE : « Connaître et comprendre ma commune »

1. »La citoyen­­­­­­­neté commu­­­­­­­nale, pour moi c’est … ».

Amener les parti­­­­­­­ci­­­­­­­pants à expri­­­­­­­mer leur avis et leur ressenti par rapport à la citoyen­­­­­­­neté commu­­­­­­­nale. Cette première acti­­­­­­­vité permet­­­­­­­tra de déga­­­­­­­ger certains enjeux ou ques­­­­­­­tions qui paraissent impor­­­­­­­tants aux yeux de chacun. Cette anima­­­­­­­tion peut servir d’in­­­­­­­tro­­­­­­­duc­­­­­­­tion à un travail de fond sur la commune dans la mesure où elle permet de voir comment chaque parti­­­­­­­ci­­­­­­­pant appré­­­­­­­hende les réali­­­­­­­tés commu­­­­­­­nales. Favo­­­­­­­ri­­­­­­­ser l’émer­­­­­­­gence des repré­­­­­­­sen­­­­­­­ta­­­­­­­tions en début de parcours aide non seule­­­­­­­ment les parti­­­­­­­ci­­­­­­­pants à aller puiser dans leurs connais­­­­­­­sances de la théma­­­­­­­tique abor­­­­­­­dée mais aussi à se situer par rapport aux autres. Cette courte acti­­­­­­­vité aide l’ani­­­­­­­ma­­­­­­­teur à évaluer le niveau du groupe avec lequel il souhaite enta­­­­­­­mer un travail et le degré de moti­­­­­­­va­­­­­­­tion de chacun vis-à-vis du thème choisi.

2. « Le loto commu­­­­­­­nal ».

La struc­­­­­­­ture et le fonc­­­­­­­tion­­­­­­­ne­­­­­­­ment d’une commune peuvent paraître obscurs pour certains. Le loto commu­­­­­­­nal est une acti­­­­­­­vité qui permet à chacun d’ac­qué­­­­­­­rir de façon ludique des connais­­­­­­­sances sur l’or­­­­­­­ga­­­­­­­ni­­­­­­­sa­­­­­­­tion des élec­­­­­­­tions commu­­­­­­­nales, les diffé­­­­­­­rentes instances de la commune, leur rôle et leur fonc­­­­­­­tion­­­­­­­ne­­­­­­­ment. Cette anima­­­­­­­tion se veut avant tout ludique. Elle permet de remettre tous les parti­­­­­­­ci­­­­­­­pants à un même niveau de connais­­­­­­­sance : appor­­­­­­­ter de nouvelles infor­­­­­­­ma­­­­­­­tions pour certains et se rafraî­­­­­­­chir la mémoire pour d’autres. De manière géné­­­­­­­rale, le jeu utilisé en forma­­­­­­­tion donne accès à une connais­­­­­­­sance moins acadé­­­­­­­mique. Dans le cas du loto, la décou­­­­­­­verte de nouvelles infor­­­­­­­ma­­­­­­­tions s’ajoute à l’ex­­­­­­­ci­­­­­­­ta­­­­­­­tion de savoir qui va rempor­­­­­­­ter la manche…

3. « Dres­­­­­­­ser le portrait de ma commune ».

Cette anima­­­­­­­tion a pour objec­­­­­­­tif d’em­­­­­­­me­­­­­­­ner concrè­­­­­­­te­­­­­­­ment les parti­­­­­­­ci­­­­­­­pants à la rencontre de leur commune pour mieux la connaître, tant au niveau admi­­­­­­­nis­­­­­­­tra­­­­­­­tif que poli­­­­­­­tique. Chaque parti­­­­­­­ci­­­­­­­pant pourra s’ap­­­­­­­pro­­­­­­­prier les infor­­­­­­­ma­­­­­­­tions récol­­­­­­­tées en les consi­­­­­­­gnant dans un « carnet de bord » qu’il conser­­­­­­­vera par la suite. Cette démarche devrait aider chacun à mieux s’y retrou­­­­­­­ver dans la multi­­­­­­­pli­­­­­­­cité des acteurs et des services de la vie commu­­­­­­­nale.
L’ani­­­­­­­ma­­­­­­­tion est ici conçue dans l’idée d’or­­­­­­­ga­­­­­­­ni­­­­­­­ser une visite de l’ad­­­­­­­mi­­­­­­­nis­­­­­­­tra­­­­­­­tion commu­­­­­­­nale avec le groupe. En effet, il est impor­­­­­­­tant d’in­­­­­­­suf­­­­­­­fler une dyna­­­­­­­mique dans laquelle le groupe se déplace pour aller à la rencontre des diffé­­­­­­­rents acteurs de la vie commu­­­­­­­nale.

4. « Bien­­­­­­­tôt les élec­­­­­­­tions ! ».

Le but de cette anima­­­­­­­tion consiste à prendre conscience de la réalité de la gestion d’une commune et à affi­­­­­­­ner le regard sur certaines ques­­­­­­­tions rela­­­­­­­tives à la poli­­­­­­­tique commu­­­­­­­nale. Il s’agit aussi d’ap­­­­­­­pro­­­­­­­cher le conflit d’in­­­­­­­té­­­­­­­rêt inhé­rent à la dyna­­­­­­­mique d’un régime démo­­­­­­­cra­­­­­­­tique.
Ce jeu de rôle invite les parti­­­­­­­ci­­­­­­­pants à se mettre dans la peau de candi­­­­­­­dats aux élec­­­­­­­tions commu­­­­­­­nales. Le groupe est ainsi amené à vivre une situa­­­­­­­tion qui simule certains aspects de la réalité sociale. On retient géné­­­­­­­ra­­­­­­­le­­­­­­­ment mieux ce que l’on a vécu soi-même, et d’au­­­­­­­tant plus si on a pu prendre le temps de l’ana­­­­­­­ly­­­­­­­ser.

5. Diapo­­­­­­­rama « Connaître et comprendre la Commune ».

Le diapo­­­­­­­rama présenté ici s’adresse à un public qui a déjà eu l’oc­­­­­­­ca­­­­­­­sion de travailler sur le thème de la commune et qui maîtrise les bases du fonc­­­­­­­tion­­­­­­­ne­­­­­­­ment commu­­­­­­­nal. Vous y trou­­­­­­­ve­­­­­­­rez les éléments les plus impor­­­­­­­tants du Points de Repères « Connaître et comprendre la Commune ». Selon les ques­­­­­­­tions parti­­­­­­­cu­­­­­­­lières que se pose le groupe, l’ani­­­­­­­ma­­­­­­­teur pourra mettre de côté certaines

DEUXIÈME PARTIE : « Cons­­­­­­­truire et porter des reven­­­­­­­di­­­­­­­ca­­­­­­­tions »

1. « A la rencontre des habi­­­­­­­tants de ma commu­­­­­­­ne… » Aller à la rencontre des citoyens de la commune pour recueillir leur avis et mettre en évidence l’un ou l’autre aspect de la poli­­­­­­­tique commu­­­­­­­nale qui pose ques­­­­­­­tion. Cette anima­­­­­­­tion propose au groupe de réali­­­­­­­ser une enquête auprès des habi­­­­­­­tants de leur commune. Elle peut s’ef­­­­­­­fec­­­­­­­tuer avec un groupe qui est prêt à se lancer dans une dyna­­­­­­­mique de rencontre. Il n’est pas toujours aisé d’in­­­­­­­ter­­­­­­­pel­­­­­­­ler des personnes en rue pour leur poser des ques­­­­­­­tions.

2. « Réali­­­­­­­ser un rallye-photo »

Confron­­­­­­­ter les connais­­­­­­­sances du groupe à la réalité de terrain. Illus­­­­­­­trer des reven­­­­­­­di­­­­­­­ca­­­­­­­tions par des exemples précis. Cette acti­­­­­­­vité pousse les parti­­­­­­­ci­­­­­­­pants à descendre sur le terrain à la rencontre de la réalité qu’ils souhaitent dénon­­­­­­­cer. Leurs photos seront un soutien à leurs reven­­­­­­­di­­­­­­­ca­­­­­­­tions. Ils pour­­­­­­­ront égale­­­­­­­ment montrer qu’ils ont appro­­­­­­­fondi la ques­­­­­­­tion qu’ils traitent et qu’ils savent de quoi ils parlent. Il est égale­­­­­­­ment très valo­­­­­­­ri­­­­­­­sant pour le groupe d’ar­­­­­­­ri­­­­­­­ver à la réali­­­­­­­sa­­­­­­­tion concrète d’un « produit fini », qu’il s’agisse d’une petite expo­­­­­­­si­­­­­­­tion, d’un diapo­­­­­­­rama ou de toute autre forme de présen­­­­­­­ta­­­­­­­tion de leur travail. Un appel à la créa­­­­­­­ti­­­­­­­vité de chacun !

3. « A la recherche d’in­­­­­­­for­­­­­­­ma­­­­­­­tions… »

Avant de se lancer dans la prépa­­­­­­­ra­­­­­­­tion d’un débat pré- élec­­­­­­­to­­­­­­­ral, il est impor­­­­­­­tant de bien connaître la matière que l’on veut trai­­­­­­­ter. Les parti­­­­­­­ci­­­­­­­pants appren­­­­­­­dront ici à récol­­­­­­­ter des infor­­­­­­­ma­­­­­­­tions sur un thème donné. Ils vont décou­­­­­­­vrir les docu­­­­­­­ments impor­­­­­­­tants en matière de poli­­­­­­­tique commu­­­­­­­nale et iden­­­­­­­ti­­­­­­­fier une personne-ressource dans le domaine sur la commune. Cette acti­­­­­­­vité doit amener les parti­­­­­­­ci­­­­­­­pants à dépas­­­­­­­ser leurs premières impres­­­­­­­sions sur le sujet choisi et leur permettre de perce­­­­­­­voir toute la complexité d’une problé­­­­­­­ma­­­­­­­tique au niveau commu­­­­­­­nal. Afin de récol­­­­­­­ter des infor­­­­­­­ma­­­­­­­tions complètes et variées, nous vous propo­­­­­­­sons ici d’or­­­­­­­ga­­­­­­­ni­­­­­­­ser une rencontre avec une personne active dans le domaine abordé. Cet inter­­­­­­­­­­­­­ve­­­­­­­nant pourra donner au groupe des infor­­­­­­­ma­­­­­­­tions précises sur le sujet mais peut-être aussi lui propo­­­­­­­ser des pistes de reven­­­­­­­di­­­­­­­ca­­­­­­­tions à porter.

4. « Cons­­­­­­­truire et trans­­­­­­­mettre ses reven­­­­­­­di­­­­­­­ca­­­­­­­tions”

Cette acti­­­­­­­vité doit amener les parti­­­­­­­ci­­­­­­­pants à affi­­­­­­­ner leur analyse de la situa­­­­­­­tion et à résu­­­­­­­mer les infor­­­­­­­ma­­­­­­­tions qu’ils ont accu­­­­­­­mu­­­­­­­lées. Il peut s’agir d’une reven­­­­­­­di­­­­­­­ca­­­­­­­tion, d’un slogan, de quelques ques­­­­­­­tions, d’une propo­­­­­­­si­­­­­­­tion. Cette acti­­­­­­­vité peut être vue comme un abou­­­­­­­tis­­­­­­­se­­­­­­­ment. Depuis plusieurs semaines, voire plusieurs mois, votre groupe s’est penché sur la poli­­­­­­­tique commu­­­­­­­nale. Il a acquis une série de connais­­­­­­­sances sur la commune, il a peut-être rencon­­­­­­­tré des habi­­­­­­­tants et des acteurs de terrains, il s’est forgé un avis dans un dossier précis. Il s’agit main­­­­­­­te­­­­­­­nant de conden­­­­­­­ser toutes ces infor­­­­­­­ma­­­­­­­tions en quelques reven­­­­­­­di­­­­­­­ca­­­­­­­tions à porter sur l’es­­­­­­­pace public. L’ani­­­­­­­ma­­­­­­­tion propo­­­­­­­sée peut vous aider à formu­­­­­­­ler vos reven­­­­­­­di­­­­­­­ca­­­­­­­tions et à choi­­­­­­­sir un mode d’in­­­­­­­ter­­­­­­­pel­­­­­­­la­­­­­­­tion qui vous convient.

Auteure : Muriel Vander­­­­­­­­­­­­­borght- 15€ + frais d’en­­­­­­­­­­­­­voi

Si vous ache­­­­­­­­­­­­­tez le Points de Repères « Connaître et comprendre la commune » (9€) en même temps que ce cahier d’ani­­­­­­­­­­­­­ma­­­­­­­­­­­­­tion, vous paye­­­­­­­­­­­­­rez pour les 2 : 20€ au lieu de 24€.

Commander cette publication

Les champs marqués d’une * sont obligatoires.