Revue

Pensions : Travailler plus long­temps ? ( Contrastes Février 2011)

Aux grands maux les grands remè­­­­­des…

Pensions : Travailler plus longtemps ? (Janvier 2011)Le finan­­­­­ce­­­­­ment des pensions est une ques­­­­­tion lanci­­­­­nante. Depuis plus de dix ans, l’Eu­­­­­rope a fait de cette ques­­­­­tion une prio­­­­­rité, encou­­­­­ra­­­­­geant les pays à augmen­­­­­ter leur taux d’em­­­­­ploi.

La Belgique est dans le colli­­­­­ma­­­­­teur à cause de son taux parti­­­­­cu­­­­­liè­­­­­re­­­­­ment faible pour les 55–64 ans.

Aban­­­­­don­­­­­ner le système des prépen­­­­­sions, recu­­­­­ler l’âge de la retraite sont des pistes évoquées, mais elles ne sont pas dénuées de simplismes et d’ef­­­­­fets pervers (notam­­­­­ment pour le chômage des jeunes).

La ques­­­­­tion du mode de finan­­­­­ce­­­­­ment des pensions est égale­­­­­ment en débat. La tenta­­­­­tion est grande pour les Etats (et pour les banques !) d’en­­­­­cou­­­­­ra­­­­­ger les travailleurs à sous­­­­­crire des assu­­­­­rances privées pour pouvoir allé­­­­­ger le coût du premier pilier de pensions (la pension légale).

Mais cela pose évidem­­­­­ment la ques­­­­­tion de l’éga­­­­­lité devant l’ac­­­­­cès à une pension décente. Dans son article, Patrick Feltesse (cher­­­­­cheur au MOC-FTU et spécia­­­­­liste des pensions), présente les pistes qui sont sur la table, en mettant en évidence le risque d’abor­­­­­der cette ques­­­­­tion par le petit bout de la lorgnette.

“Tant de fois, ce genre de phrase est enten­­­­­due et répé­­­­­tée : “Il est normal de travailler plus long­­­­­temps puisqu’on vit de plus en plus vieux !”.

L’ar­­­­­gu­­­­­ment est logique et dès lors propice à convaincre. Mais il est parti­­­­­cu­­­­­liè­­­­­re­­­­­ment réduc­­­­­teur à la fois des causes du vieillis­­­­­se­­­­­ment, et des solu­­­­­tions possibles et souhai­­­­­tables. Car l’al­­­­­lon­­­­­ge­­­­­ment des carrières ne saurait être l’unique remède.

Un tel argu­­­­­ment peut anes­­­­­thé­­­­­sier notre vigi­­­­­lance citoyenne face à ceux qui tire­­­­­raient avan­­­­­tage des solu­­­­­tions qu’ils préco­­­­­nisent. Il peut aussi piéger notre inven­­­­­ti­­­­­vité collec­­­­­tive, alors que ce défi demande de nous mobi­­­­­li­­­­­ser pour la soli­­­­­da­­­­­rité et pour de nouveaux progrès sociaux à négo­­­­­cier, comme des aména­­­­­ge­­­­­ments et réduc­­­­­tions du temps de travail durant la carrière pour vivre mieux et réduire le sous-emploi.

Ce n’est pas d’abord un mur de contraintes qui se dresse devant nous, mais un ensemble de nouveaux chemins qui s’ouvrent en termes de niveau et de qualité de vie pour les retrai­­­­­tés, de liens entre les géné­­­­­ra­­­­­tions, et d’amé­­­­­na­­­­­ge­­­­­ments du temps de travail durant la carrière de façon à obte­­­­­nir plus de liberté et de qualité de vie égale­­­­­ment pour les actifs.

Le débat sur les retraites mérite aussi d’être élargi en le portant, au-delà de la ques­­­­­tion de l’em­­­­­ploi, sur le niveau décent d’une pension, mais aussi au sujet du niveau de soli­­­­­da­­­­­rité, de la justice contri­­­­­bu­­­­­tive et du type de déve­­­­­lop­­­­­pe­­­­­ment écono­­­­­mique souhai­­­­­tables, pouvant nous permettre d’as­­­­­su­­­­­mer le finan­­­­­ce­­­­­ment futur des pensions.”

Gageons que le prochain gouver­­­­­ne­­­­­ment, qui devra prendre le problème du Fonds de vieillis­­­­­se­­­­­ment à bras le corps, enten­­­­­dra ce messa­­­­­ge…

 Sommaire

p3 LES ENJEUX DU VIEILLISSEMENT :

  • Assu­­­­­rer une pension suffi­­­­­sante pour vivre décem­­­­­ment est un défi pour les géné­­­­­ra­­­­­tions futures de notre Europe vieillis­­­­­sante. C’est dans ce contexte que prend place la réflexion autour de l’al­­­­­lon­­­­­ge­­­­­ment des carrières et du finan­­­­­ce­­­­­ment des retraites.

p6 LES PENSIONS EN CHANTIER :

  • En avril 2010, le Livre vert des pensions a été publié suite aux discus­­­­­sions qui ont eu lieu à la
    Confé­­­­­rence natio­­­­­nale des pensions. De quoi parle-t-il ? Où en sommes-nous aujourd’­­­­­hui ?

p8 INTERVIEW :

  • Giuseppe Pagano profes­­­­­seur à l’Uni­­­­­ver­­­­­sité de Mons :Une ques­­­­­tion sérieuse mais pas alar­­­­­mante

p12 MA PENSION EN QUESTION :

  • Petit tour d’ho­­­­­ri­­­­­zon sur la façon dont les pensions sont perçues chez nous et comment on s’y prépare.

p16 LE FINANCEMENT DES PENSIONS AU GRAND ANGLE DE VUE :

  • La solu­­­­­tion au problème du finan­­­­­ce­­­­­ment ne vien­­­­­dra pas seule­­­­­ment de l’al­­­­­lon­­­­­ge­­­­­ment de la carrière. Le débat mérite d’être élargi.

Prix au n°

Prix au n° : 2 €

Pour s’abon­­­­­ner (Contrastes + La Four­­­­­mi­­­­­lière) :



S'abonner

Les champs marqués d’une * sont obligatoires.