Revue

Soupe Popu­liste : Gavage simpliste (Contrastes, avril 2019)

PROVOQUER… POUR SUSCITER LE DÉBAT

populisme- Equipes PopulairesA l’ap­­­­­­­­­­­proche des élec­­­­­­­­­­­tions régio­­­­­­­­­­­nales, fédé­­­­­­­­­­­rales et euro­­­­­­­­­­­péennes, les Equipes Popu­­­­­­­­­­­laires ont choisi de mener une campagne de sensi­­­­­­­­­­­bi­­­­­­­­­­­li­­­­­­­­­­­sa­­­­­­­­­­­tion sur l’inquié­­­­­­­­­­­tante montée du popu­­­­­­­­­­­lisme dans nos pays voisins. En tant que Wallons ou Bruxel­­­­­­­­­­­lois, peut-être nous sentons-nous moins concer­­­­­­­­­­­nés par la menace de voir des partis popu­­­­­­­­­­­listes euro­­­­­­­­­­­phobes et/ou xéno­­­­­­­­­­­phobes rempor­­­­­­­­­­­ter des victoires élec­­­­­­­­­­­to­­­­­­­­­­­rales signi­­­­­­­­­­­fi­­­­­­­­­­­ca­­­­­­­­­­­tives. Mais comme le fait remarquer Vincent De Coore­­­­­­­­­­­by­­­­­­­­­­­ter dans son inter­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­view, les enquêtes montrent que l’opi­­­­­­­­­­­nion des Wallons n’est pas très diffé­­­­­­­­­­­rente de celle de nos voisins à propos des sujets sensibles sur lesquels le popu­­­­­­­­­­­lisme pros­­­­­­­­­­­père.

SOUPE POPULISTE, GAVAGE SIMPLISTE

Le slogan de la campagne, et surtout ses décli­­­­­­­­­­­nai­­­­­­­­­­­sons en pages 12–13, peuvent paraître choquantes. Dans la profu­­­­­­­­­­­sion média­­­­­­­­­­­tique préélec­­­­­­­­­­­to­­­­­­­­­­­rale, nous avons pris le pari risqué de marquer les esprits. Non pas pour provoquer ni bles­­­­­­­­­­­ser les élec­­­­­­­­­­­teurs tentés par les discours popu­­­­­­­­­­­listes, mais pour susci­­­­­­­­­­­ter le débat dans le temps long de la réflexion et de l’édu­­­­­­­­­­­ca­­­­­­­­­­­tion perma­­­­­­­­­­­nente.

L’image de la « soupe popu­­­­­­­­­­­liste » nous semble parfai­­­­­­­­­­­te­­­­­­­­­­­ment corres­­­­­­­­­­­pondre à ce que nous voulons dénon­­­­­­­­­­­cer à travers cette campagne de sensi­­­­­­­­­­­bi­­­­­­­­­­­li­­­­­­­­­­­sa­­­­­­­­­­­tion. Le popu­­­­­­­­­­­lisme est avant tout une vision simpliste et traves­­­­­­­­­­­tie de la démo­­­­­­­­­­­cra­­­­­­­­­­­tie, dont les consé­quences peuvent nuire grave­­­­­­­­­­­ment aux liber­­­­­­­­­­­tés et aux droits fonda­­­­­­­­­­­men­­­­­­­­­­­taux.

Le popu­­­­­­­­­­­lisme, c’est comme boire une soupe en sachet et faire un bad trip.
On est tout excité.e par le packa­­­­­­­­­­­ging hyper appé­­­­­­­­­­­tis­­­­­­­­­­­sant.
Mais quand on ouvre le sachet, c’est la décep­­­­­­­­­­­tion. De la poudre
aux yeux…
Trop tard ! On a déjà acheté la marchan­­­­­­­­­­­dise.

Il y a de multiples raisons d’être déçus, en colère ou inquiets.
Mais les popu­­­­­­­­­­­listes nous gavent de leurs pseudo-solu­­­­­­­­­­­tions simplistes, illu­­­­­­­­­­­soires et dange­­­­­­­­­­­reuses pour nos liber­­­­­­­­­­­tés et nos droits.
On est plus malins que ça !

La démo­­­­­­­­­­­cra­­­­­­­­­­­tie, c’est plus compliqué, c’est comme une soupe
maison. Elle néces­­­­­­­­­­­site de multiples ingré­­­­­­­­­­­dients qu’on aura patiem­­­­­­­­­­­ment pris la peine d’as­­­­­­­­­­­sem­­­­­­­­­­­bler. Mais au final, c’est nette­­­­­­­­­­­ment
meilleur pour la santé, non ?

Sommaire

Prix au n° : (2€ + frais d’en­­­­­­­­­voi)

S'abonner

Les champs marqués d’une * sont obligatoires.