Revue

Tran­si­tion : voir grand, faire petit … ( Contrastes Décembre 2011)

Une urgence écolo­­­­­gique et sociale

Transition : voir grand, faire petit ... (novembre 2011)Pic du pétrole, chan­­­­­ge­­­­­ments clima­­­­­tiques, dimi­­­­­nu­­­­­tion de la biodi­­­­­ver­­­­­sité, dégra­­­­­da­­­­­tion de la qualité de l’air, etc.

Nous enten­­­­­dons parler de ces phéno­­­­­mènes chaque jour. Et sur le banc des accu­­­­­sés : nos modes de vie, de produc­­­­­tion et de consom­­­­­ma­­­­­tion actuels.

A coté des problèmes envi­­­­­ron­­­­­ne­­­­­men­­­­­taux crois­­­­­sants, notre société actuelle est touchée par d’autres diffi­­­­­cul­­­­­tés, tout aussi menaçantes.

Ainsi par exemple l’ato­­­­­mi­­­­­sa­­­­­tion d’une société, où chaque indi­­­­­vidu est de plus en plus isolé, défini par un statut de consom­­­­­ma­­­­­teur, préten­­­­­du­­­­­ment inca­­­­­pable de se mobi­­­­­li­­­­­ser collec­­­­­ti­­­­­ve­­­­­ment.

Ou encore la course au profit qui se fait au détri­­­­­ment d’un nombre crois­­­­­sant de personnes mises sur la touche, creu­­­­­sant ainsi les inéga­­­­­li­­­­­tés sociales.

Si souvent les réac­­­­­tions, notam­­­­­ment du mouve­­­­­ment envi­­­­­ron­­­­­ne­­­­­men­­­­­tal, sont pessi­­­­­mistes voire catas­­­­­tro­­­­­phistes, certains citoyens – de plus en plus nombreux – ont décidé de réagir avec enthou­­­­­siasme et opti­­­­­misme, voyant dans ces diffi­­­­­cul­­­­­tés des oppor­­­­­tu­­­­­ni­­­­­tés de chan­­­­­ge­­­­­ment. Pour eux, la tran­­­­­si­­­­­tion a commen­­­­­cé… Et pour nous ?

Les crises à répé­­­­­ti­­­­­tion amènent à une prise de conscience progres­­­­­sive que le modèle actuel de crois­­­­­sance basé sur le tout-au-pétrole mène à l’im­­­­­passe. Mais de là à passer à l’ac­­­­­tion, les freins sont énormes tant nous sommes prison­­­­­niers des règles du système capi­­­­­ta­­­­­liste et de la course effré­­­­­née à la surcon­­­­­som­­­­­ma­­­­­tion. Et pour­­­­­tant, il y a urgence. Non pas à retour­­­­­ner à l’âge de la pierre, mais à inven­­­­­ter une qualité de vie diffé­­­­­rente, voire supé­­­­­rieure à celle que connaissent la majo­­­­­rité d’entre nous.

Des expé­­­­­riences voient le jour et commencent à faire tache d’huile. Entre les collec­­­­­tifs d’achats grou­­­­­pés, les villes en tran­­­­­si­­­­­tion, les Commu­­­­­nity land trusts, il existe une série de prin­­­­­cipes communs qui guident ces nouvelles formes d’or­­­­­ga­­­­­ni­­­­­sa­­­­­tion collec­­­­­tive. Nous vous les présen­­­­­tons dans ce dossier. Et nous donnons la parole à Felipe Van Keirs­­­­­bilck, secré­­­­­taire géné­­­­­ral de la CNE, pour qui la tran­­­­­si­­­­­tion repré­­­­­sente une urgen­­­­­ce… avant tout sociale.

Sommaire

p3 TRANSITION :

  • Voir grand, faire petit …
    La tran­­­­­si­­­­­tion et une étape indis­­­­­pen­­­­­sable pour passer d’une société dépen­­­­­dante du tout-aupé­­­­­trole et de la surcon­­­­­som­­­­­ma­­­­­tion à une société qui allie l’éco­­­­­lo­­­­­gique­­­­­ment soute­­­­­nable et le socia­­­­­le­­­­­ment juste.

p6 VILLES EN TRANSITION :

  • Boule­­­­­ver­­­­­sons nos villes !
    Le phéno­­­­­mène des villes en tran­­­­­si­­­­­tion est un mouve­­­­­ment qui a l’im­­­­­mense mérite de mobi­­­­­li­­­­­ser des citoyens pour modi­­­­­fier radi­­­­­ca­­­­­le­­­­­ment nos modes de vie, tout en en recréant de la cohé­­­­­sion sociale dans les commu­­­­­nau­­­­­tés locales.

p9 INTERVIEW :

  • La mondia­­­­­li­­­­­sa­­­­­tion heureuse, plus personne, n’y croit !
    Felipe van Keirs­­­­­bilck, Secré­­­­­taire géné­­­­­ral de la CNE

p13 AGRICULTURE :

  • Produire et consom­­­­­mer autre­­­­­ment
    L’agri­­­­­cul­­­­­ture telle qu’elle est massi­­­­­ve­­­­­ment pratiquée aujourd’­­­­­hui est dépen­­­­­dante de l’in­­­­­dus­­­­­trie pétro-chimique. Des produc­­­­­teurs mais aussi de consom­­­­­ma­­­­­teurs tentent d’éla­­­­­bo­­­­­rer d’autres manières de culti­­­­­ver la terre pour enta­­­­­mer leur tran­­­­­si­­­­­tion vers une agri­­­­­cul­­­­­ture plus durable.

p16 LOGEMENT :

  • Une autre idée de la propriété : Les Commu­­­­­nity Land Trust
    Nés aux Etats-Unis, les Commu­­­­­nity Land Trusts (CLT) ont connu un renou­­­­­veau avec la crise immo­­­­­bi­­­­­lière puis finan­­­­­cière de 2008. Dans ce système, l‘ache­­­­­teur acquiert le loge­­­­­ment, mais le sol reste propriété collec­­­­­tive. Cet outil de lutte contre la spécu­­­­­la­­­­­tion immo­­­­­bi­­­­­lière a séduit le gouver­­­­­ne­­­­­ment bruxel­­­­­lois.

Prix au n° 

Prix au n° : 2 €
Pour s’abon­­­­­ner (Contrastes + La Four­­­­­mi­­­­­lière) :



S'abonner

Les champs marqués d’une * sont obligatoires.