Revue

Voyage au pays des riches ( Contrastes Juin 2013)

Voyage en terre incon­­­­­nue…

Voyage au pays des riches (Mai 2013)Cette émis­­­­­sion de la télé­­­­­vi­­­­­sion française nous invite à décou­­­­­vrir des contrées loin­­­­­taines vierges de toute influence de la civi­­­­­li­­­­­sa­­­­­tion.

Le voyage que nous vous propo­­­­­sons est moins exotique mais ici aussi, dans le monde des riches, on peut égale­­­­­ment se deman­­­­­der où est la « vraie civi­­­­­li­­­­­sa­­­­­tion », celle qui consiste à œuvrer ensemble pour le bien-être de tous…

Comme l’a dit Roose­­­­­velt, « les impôts sont le prix à payer pour une société civi­­­­­li­­­­­sée ». Force est de consta­­­­­ter que le micro­­­­­cosme des riches s’en éloigne de plus en plus et que le monde poli­­­­­tique n’est pas très enclin à remettre un peu de civi­­­­­li­­­­­sa­­­­­tion dans la répar­­­­­ti­­­­­tion très inégale des richesses.

Ce voyage en terre incon­­­­­nue s’adresse aux 97% des Belges les moins riches (ou les plus pauvres, c’est selon). Car pour comprendre et combattre la pauvreté, il faut aussi comprendre et combattre la richesse. L’un ne va pas sans l’autre.

De quoi est compo­­­­­sée la fortune des riches et comment a-t-elle été acquise ? Ont-ils une utilité sociale ? Que fait le poli­­­­­tique pour réduire les écarts de reve­­­­­nus ? Pourquoi la crise est-elle tout béné- fice pour les riches ?

Autant de ques­­­­­tions qui sont abor­­­­­dées dans ce dossier. Ce dossier nous apprend aussi que s’il y a bien un groupe qui a conscience d’ap­­­­­par­­­­­te­­­­­nir à une classe et qui est capable de défendre ses inté­­­­­rêts, ce sont les riches !

Si la classe popu­­­­­laire pouvait avoir, outre la force du nombre, la conscience de classe et la volonté de se faire entendre, sans doute retrou­­­­­ve­­­­­rions-nous un peu de civi­­­­­li­­­­­sa­­­­­tion dans le monde de l’agent qui nous gouverne actuel­­­­­le­­­­­ment…

Sommaire

Auteures : Monique Van Dieren, Muriel Vander­­­­­borght, Clau­­­­­dia Bene­­­­­detto

p.3 GRANDES FORTUNES : UN SPORT D’EQUIPE
Dans l’ima­­­­­gi­­­­­naire collec­­­­­tif, les repré­­­­­sen­­­­­ta­­­­­tions que l’on se fait du riche sont variées… et parfois tronquées. On le voit en Picsou crou­­­­­lant sous ses sacs de piécettes, on l’ima­­­­­gine se prélas­­­­­sant sur son yacht ou au bord de sa piscine privée, on le voit au volant d’une voiture magni­­­­­fique­­­­­ment puis­­­­­sante, on imagine ses avoirs, les signes exté­­­­­rieurs qui montrent sa richesse. Souvent, on consi­­­­­dère qu’il est un cheva­­­­­lier soli­­­­­taire, qu’il a acquis sa fortune unique­­­­­ment grâce à ses compé­­­­­tences et à un travail acharné. Grand mana­­­­­ger ou star, le riche c’est l’inac­­­­­ces­­­­­sible étoi­­­­­le…

p.7 LES FAUSSES VERTUS DES RICHES
Le raz-de-marée écono­­­­­mique a fait naître un senti­­­­­ment d’hos­­­­­ti­­­­­lité légi­­­­­time envers ceux que l’on nomme aujourd’­­­­­hui “les 1%”, ces super riches. De leur côté, ces multi­­­­­mil­­­­­lion­­­­­naires affirment avec convic­­­­­tion leur utilité sociale et que sans eux, nous n’au­­­­­rions pas atteint un tel niveau de confort. Faisons-nous l’avo­­­­­cat du diable, péné­­­­­trons dans la sphère des puis­­­­­sants, voyons si les argu­­­­­ments qu’ils ont à plai­­­­­der pour leur défense sont crédibles.

p.11 MARCO VAN HEES : “LES RICHES SONT LES ASSISTES DES TRAVAILLEURS”
Marco Van Hees, inspec­­­­­teur des impôts n’a pas sa langue en poche. Il a déjà un passé litté­­­­­raire bien rempli et sa plume provo­­­­­ca­­­­­trice a suscité pas mal de polé­­­­­miques. Sa dernière actua­­­­­lité : Les riches aussi ont le droit de payer des impôts, un ouvrage dans lequel il critique vive­­­­­ment le système fiscal et n’hé­­­­­site pas à poin­­­­­ter du doigt les riches familles belges. A coup de chiffres éloquents et de phrases inci­­­­­sives, il met en lumière les dysfonc­­­­­tion­­­­­ne­­­­­ments d’un système qui profite aux plus riches et défend avec convic­­­­­tion un impôt sur les grosses fortunes.

p.14 LA FIN DES PRIVILEGES ?
Ces derniers temps, les récits des petites affaires, des rumeurs voire des scan­­­­­dales liés aux grandes fortunes se multi­­­­­plient dans la presse quoti­­­­­dienne. Affaire Cahu­­­­­zac, démé­­­­­na­­­­­ge­­­­­ment de Gérard Depar­­­­­dieu, demande de natu­­­­­ra­­­­­li­­­­­sa­­­­­tion de Bernard Arnault, révé­­­­­la­­­­­tions Offshore Leaks, discus­­­­­sions autour d’un impôt sur les grandes fortu­­­­­nes… Les riches seraient-ils donc traqués ? Les hommes poli­­­­­tiques des pays d’Eu­­­­­rope riva­­­­­lisent en tous cas en décla­­­­­ra­­­­­tions sur d’éven­­­­­tuelles mesures, plus auda­­­­­cieuses les unes que les autres, pour que tous contri­­­­­buent à l’ef­­­­­fort budgé­­­­­taire. Derrière une façade de volonté poli­­­­­tique, les mesures concrètes et effi­­­­­caces tardent pour­­­­­tant…

p.17 MERCI LA CRISE !
Alors qu’un nombre consi­­­­­dé­­­­­rable de personnes se sont appau­­­­­vries depuis le début de la crise écono­­­­­mico-finan­­­­­cière en 2008, celle-ci a déci­­­­­dé­­­­­ment mis beau­­­­­coup de beurre dans les épinards des riches. Et si le monde poli­­­­­tique reste sourd à cette injus­­­­­tice, peut-être pourra-til comp­­­­­ter sur l’opi­­­­­nion publique pour lui débou­­­­­cher les oreilles…

Prix au n°

Prix au n° : 2 €
Pour s’abon­­­­­ner (Contrastes + La Four­­­­­mi­­­­­lière) :



S'abonner

Les champs marqués d’une * sont obligatoires.