Le Vivre Ensemble

Cette thématique vise trois objectifs :

1) La lutte contre les pratiques discriminantes dans différents domaines et à l’égard de différents groupes de populations : étrangers, jeunes, seniors, malades…
2) L’observation des rôles sociaux dans les relations familiales, au travail, dans la vie de quartier…
3) La promotion et le développement de pratiques qui, au contraire, favorisent le vivre ensemble.

Exemples :
• Des groupes d’échanges sur la parentalité ;
• Les pratiques discriminantes de bailleurs vis-à-vis des allocataires sociaux ou des étrangers ;
• Les préjugés racistes ;
• La (non) politique de régularisation des sans- papiers ;
• La place des aînés et la qualité de vie ;
• Le développement de comité des quartiers ;
• L’étiquetage de groupes sociaux,…

Articles liés

L’ave­nir idéal : Un jour­nal utopique

Publié le

|DROITS DES REFUGIE·ES| « 𝐋’𝐢𝐧𝐟𝐨𝐫𝐦𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐩𝐨𝐮𝐫 𝐭𝐨𝐮𝐭𝐞𝐬 𝐞𝐭 𝐭𝐨𝐮𝐭.𝐞𝐬 𝐝𝐚𝐧𝐬 𝐭𝐨𝐮𝐭𝐞𝐬 𝐥𝐞𝐬 𝐥𝐚𝐧𝐠𝐮𝐞𝐬. » « 𝐋𝐚 𝐖𝐚𝐥𝐥𝐨𝐧𝐢𝐞 𝐚 𝐢𝐝𝐞𝐧𝐭𝐢𝐟𝐢𝐞́ 𝟏𝟎.𝟎𝟎𝟎 𝐥𝐨𝐠𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭𝐬 𝐩𝐨𝐮𝐫 𝐝𝐞𝐬 𝐑𝐞́𝐟𝐮𝐠𝐢𝐞́·𝐞𝐬. » « 𝐋’𝐚𝐜𝐜𝐞̀𝐬 𝐚𝐮 𝐬𝐞́𝐣𝐨𝐮𝐫 𝐞𝐧 𝐁𝐞𝐥𝐠𝐢𝐪𝐮𝐞 𝐬𝐚𝐧𝐬 𝐜𝐨𝐧𝐝𝐢𝐭𝐢𝐨𝐧. » Nos collègues de Verviers aux côtés d’autres orga­­­­­­­­­­­­­­­­­ni­­­­­­­­­­­­­­­­­sa­­­­­­­­­­­­­­­­­tions* ont distri­­­­­­­­­­­­­­­­­bué un jour­­­­­­­­­­­­­­­­­nal aux couleurs recon­­­­­­­­­­­­­­­­­nais­­­­­­­­­­­­­­­­­sables mais un peu parti­­­­­­­­­­­­­­­­­cu­­­­­­­­­­­­­­­­­lier : Un jour­­­­­­­­­­­­­­­­­nal utopique qui ne contient que des infor­­­­­­­­­­­­­­­­­ma­­­­­­­­­­­­­­­­­tions idéales. Nous nous réjouis­­­­­­­­­­­­­­­­­sons de la réac­­­­­­­­­­­­­­­­­tion rapide de nos auto­­­­­­­­­­­­­­­­­ri­­­­­­­­­­­­­­­­­tés face à la détresse du peuple ukrai­­­­­­­­­­­­­­­­­nien fuyant la guerre. Nous saluons l’ef­­­­­­­­­­­­­­­­­fort…

Lire cet article

Nouvelle paru­tion : Dossier accès aux droits

Publié le

Accès aux droits sociaux : Un combat quoti­­­­­­­dien Contrastes Mars-Avril 2022 Consul­­­­­­­tez le dossier en ligne : Revue Contrastes Mars-Avril 2022 Sommaire Accès aux droits sociaux : un combat à armes inégales De quels droits parle-t-on ? Inter­­­­­­­view : Céline Nieu­­­­­­­wen­­­­­­­huys « Le droit à l’as­­­­­­­sis­­­­­­­tance a disparu » L’au­­­­­­­to­­­­­­­ma­­­­­­­ti­­­­­­­sa­­­­­­­tion des droits, en voie de concré­­­­­­­ti­­­­­­­sa­­­­­­­tion ? Un Etat social très actif… dans la chasse à la fraude sociale

Lire cet article

FAUT-IL SE BATTRE POUR FAIRE VALOIR SES DROITS SOCIAUX ?

Publié le

Les Equipes Popu­­­­­­­­­­­laires constatent que de nombreuses personnes n’ont pas accès aux droits sociaux qui leur sont pour­­­­­­­­­­­tant dus ! Soit parce que les démarches sont trop compliquées soit parce qu’elles ne savent pas qu’elles y ont droit. Cela peut concer­­­­­­­­­­­ner des allo­­­­­­­­­­­ca­­­­­­­­­­­tions liées au chômage mais aussi aux pensions et toute une série d’aides comme l’al­­­­­­­­­­­lo­­­­­­­­­­­ca­­­­­­­­­­­tion chauf­­­­­­­­­­­fage ou les services d’une aide-ména­­­­­­­­­­­gère par exemple. Mais aussi l’inac­­­­­­­­­­­ces­­­­­­­­­­­si­­­­­­­­­­­bi­­­­­­­­­­­lité des services que l’on cherche à joindre qui s’est accen­­­­­­­­­­­tuée avec la pandé­­­­­­­­­­­mie.…

Lire cet article

UN ETAT SOCIAL TRÈS ACTIF… DANS LA CHASSE À LA FRAUDE SOCIALE (Avril 2022)

Publié le

Samuel Legros, Contrastes avril 2022, p 19 à 20 ©iStock La violence insti­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tu­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tion­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­nelle envers les personnes préca­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ri­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­sées se géné­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ra­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­lise depuis l’ins­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tau­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ra­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tion du mal nommé « Etat social actif » dans les années 90 (voir inter­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­view de Céline Nieu­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­wen­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­huys). Depuis lors en effet, l’aide sociale n’est plus une obli­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ga­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tion, mais un droit sous condi­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tions. La lutte contre la fraude sociale est une autre expres­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­sion de cette violence. Surtout quand on la compare avec la lutte contre la fraude fiscale. En septembre 2021, le…

Lire cet article

L’AUTOMATISATION DES DROITS, EN VOIE DE CONCRÉTISATION ? (Avril 2022)

Publié le

Françoise Caudron, Contrastes avril 2022, p 15 à 17 ©iStock Objec­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tif inscrit dans le troi­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­sième plan fédé­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ral de lutte contre la pauvreté (2016– 2019), dans l’ac­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­cord de gouver­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ne­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ment, ainsi que dans la note de poli­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tique géné­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­rale de la ministre Karine Lalieux¹, l’au­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­to­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ma­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ti­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­sa­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tion des droits sociaux est-elle en voie d’abou­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tir ? La ques­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tion n’est pas récente. Ce problème de non-recours aux droits se pose depuis long­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­temps. Nous y sommes confron­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tés régu­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­liè­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­re­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ment dans notre travail d’édu­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ca­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tion perma­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­nente. Lors d’ani­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ma­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tions, notam­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ment au sein de…

Lire cet article

INTERVIEW CELINE NIEU­WENHUYS « LE DROIT À L’ASSISTANCE A DISPARU » (Avril 2022)

Publié le

Propos recueillis par Samuel Legros, Contrastes avril 2022, p 11 à 14 ©FdSS Céline Nieu­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­wen­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­huys est Secré­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­taire géné­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­rale de la Fédé­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ra­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tion des services sociaux, qui repré­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­sente plus d’une tren­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­taine de services sociaux de première ligne à Bruxelles et en Wallo­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­nie. Sur base de son expé­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­rience, elle dénonce le carac­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tère abstrait et décon­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­necté des droits sociaux qui ne parviennent pas à toucher le public qui en a le plus besoin. Elle appelle l’Etat à appor­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ter ces droits « sur un plateau d’argent ».…

Lire cet article

COMMENT EXPLIQUER LE NON-RECOURS ? (Avril 2022)

Publié le

Cette petite typo­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­lo­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­gie du non-recours a été déve­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­lop­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­pée par Odenore1, l’ob­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ser­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­va­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­toire français du non-recours. Non-accès : les deman­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­deurs se perdent dans la complexité des démarches et des infor­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ma­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tions parfois contra­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­dic­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­toires qu’ils reçoivent. Perdus dans un laby­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­rinthe admi­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­nis­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tra­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tif et des exigences de plus en plus élevées, ils aban­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­donnent. Exclu­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­sion : proche du non-accès, il s’agit ici des refus alors que la personne répond aux critères (erreurs ou appré­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­cia­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tions abusives) ou de la suppres­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­sion de certains droits par des chan­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ge­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ments de légis­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­la­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tions en cours…

Lire cet article

DE QUELS DROITS PARLE-T-ON ? (Avril 2022)

Publié le

Guillaume Lohest, Contrastes avril 2022, p 7 à 10 ©iStock Le non-recours aux droits sociaux concerne des droits abso­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­lu­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ment centraux et essen­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tiels si on veut que chacun puisse dispo­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ser du mini­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­mum vital. La liste dres­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­sée ici n’est certai­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ne­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ment pas exhaus­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tive, mais elle donne un aperçu de quelques droits sociaux parmi les plus impor­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tants. « Nos droits ne s’usent que si on ne s’en sert pas », disait un paysan à propos de la produc­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tion d’an­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ciennes varié­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tés de semences, pratique contre­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­car­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­rée par des…

Lire cet article

ACCÈS AUX DROITS SOCIAUX : UN COMBAT À ARMES INÉGALES (Avril 2022)

Publié le

Clau­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­dia Bene­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­detto, Laurence Delper­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­dange, Contrastes avril 2022, p 3 à 6 ©iStock La diffi­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­culté de faire valoir ses droits sociaux est un phéno­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­mène qui cause angoisse, perte de confiance en soi, perte de confiance dans les insti­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tu­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tions. Les embûches et les freins sont nombreux entre les personnes et les droits auxquels elles ont… droit. Et ce sont souvent les plus fragiles qui se voient confron­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tés aux murs dres­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­sés par les admi­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­nis­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tra­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tions. Dans nos ateliers de créa­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tion d’his­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­toires digi­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tales1 , il…

Lire cet article

Quelle vision des EP pour le mouve­ment ouvrier chré­tien (MOC) ?

Publié le

Discours de Guillaume Lohest, président des Equipes Popu­­­­­laires à la Semaine sociale du MOC. Connais­­­­­sez-vous Argos, ce géant de la mytho­­­­­lo­­­­­gie grecque qui avait cent yeux répar­­­­­tis sur toute la tête voire sur tout le corps ? Eh bien les Équipes popu­­­­­laires, c’est un peu pareil, ce sont des dizaines de groupes et de projets qui ont chacun leur point de vue, leur démarche, leur spéci­­­­­fi­­­­­cité. Quelle est la vision des Équipes popu­­­­­laires pour l’ave­­­­­nir du MOC ? Je ne peux donc…

Lire cet article

Vision­ner le colloque « PEURS, COLÈRE, DÉFIANCE, ET APRÈS ? »

Publié le

Regar­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­dez la vidéo en bas de page. Après, c’est main­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­te­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­nant… Main­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­te­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­nant, à l’ac­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tua­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­lité bous­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­cu­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­lée par ce que nous pensions loin de nous pour toujours. Lorsque nous avons démarré en 2018, une recherche parti­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ci­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­pa­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tive qui avait pour objec­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tif de recueillir le ressenti de nos mili­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tants confron­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tés aux remous d’un monde aux multiples défis, nous étions loin d’ima­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­gi­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ner que d’autres crises allaient jalon­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ner les mois à venir. Pandé­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­mie, inva­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­sion de l’Ukraine toute proche, allaient alour­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­dir encore notre quoti­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­dien. Point d’orgue de cette…

Lire cet article

Rapport d’ac­­­­ti­­­­vi­­­­tés 2020 : Un an d’ac­­­­tion pour plus d’éga­­­­lité

Publié le

ETRE LES TÉMOINS « MICRO » DE LOGIQUES « MACRO » La spéci­­­­­­­fi­­­­­­­cité de notre mouve­­­­­­­ment est de rassem­­­­­­­bler des citoyens à l’éche­­­­­­­lon local, dans la proxi­­­­­­­mité, en prônant des valeurs d’éga­­­­­­­lité. Proxi­­­­­­­mité – Citoyen­­­­­­­neté – Egali­­­­­­­té… Trois mots en « té » qui résument à l’ex­­­­­­­trême la démarche déployée au quoti­­­­­­­dien par le mouve­­­­­­­ment. C’est en confron­­­­­­­tant les réali­­­­­­­tés concrètes du vécu de chacun.e qu’é­­­­­­­merge la prise de conscience. C’est en tentant de comprendre, d’ana­­­­­­­ly­­­­­­­ser, de repé­­­­­­­rer les causes et consé­quences de ces réali­­­­­­­tés que…

Lire cet article

ÉDUCATION PERMANENTE ET DÉMOCRATIE : Quatre pertur­ba­tions profondes … et pas seule­ment à cause de la crise sani­taire ! (Février 2022)

Publié le

Guillaume Lohest, février 202 La démo­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­cra­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tie est une utopie si mobi­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­li­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­sa­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­trice qu’on pouvait la penser éter­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­nelle. Mais aujourd’­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­hui, quatre fonda­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tions sur lesquelles elle repose sont pertur­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­bées en profon­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­deur. Ce texte est une invi­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ta­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tion à regar­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­der cette réalité en face et à y réflé­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­chir collec­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ti­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ve­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ment. Quand on dit « démo­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­cra­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tie », la plupart des gens imaginent spon­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ta­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­né­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ment un système poli­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tique dans lequel les citoyens élisent libre­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ment leurs repré­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­sen­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tants. Pour des béné­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­voles et des travailleurs en éduca­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tion perma­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­nente, la démo­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­cra­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tie signi­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­fie bien plus que…

Lire cet article

Focus sur la régio­nale de Char­le­roi-Thuin

Publié le

L’image que l’on se fait souvent de la région de Char­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­le­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­roi est celle du Pays noir et d’une ville à l’in­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­dus­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­trie vieillis­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­sante. Pour les Equipes Popu­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­laires, le terri­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­toire de la régio­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­nale est beau­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­coup plus vaste puisqu’il comprend aussi la région de Thuin-Beau­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­mont, plus rurale. A côté des groupes de longue date, c’est égale­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ment un foison­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ne­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ment d’ini­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tia­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tives et de parte­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­na­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­riats qui touchent un public plus jeune, sur des théma­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tiques très diver­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­si­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­fiées. Jugez plutôt… CHARLEROI, C’EST UN TRIO PROFESSIONNEL DE CHOC COMPOSÉ…

Lire cet article

François Gemenne : Pour en finir avec les polé­miques stériles sur les migra­tions

Publié le

Lors de la soirée-débat du 13 octobre avec François Gemenne sur les migra­­­­­­­­­­­­­­­­­tions, trois angles d’ap­­­­­­­­­­­­­­­­­proche ont été abor­­­­­­­­­­­­­­­­­dés : la notion de racisme struc­­­­­­­­­­­­­­­­­tu­­­­­­­­­­­­­­­­­rel et de privi­­­­­­­­­­­­­­­­­lège blanc ; l’ac­­­­­­­­­­­­­­­­­cès aux droits fonda­­­­­­­­­­­­­­­­­men­­­­­­­­­­­­­­­­­taux des personnes migrantes ; et enfin la poli­­­­­­­­­­­­­­­­­tique euro­­­­­­­­­­­­­­­­­péenne en matière d’asile et de migra­­­­­­­­­­­­­­­­­tion. Les trois sujets de sa confé­­­­­­­­­­­­­­­­­rence ont été prépa­­­­­­­­­­­­­­­­­rés par le groupe « Rencontres citoyennes de Seraing ». Ils ont été intro­­­­­­­­­­­­­­­­­duits par des visuels et une vidéo réali­­­­­­­­­­­­­­­­­sée par le groupe. Le racisme struc­­­­­­­­­­­­­­­­­tu­­­­­­­­­­­­­­­­­rel ou…

Lire cet article

Webi­naire « Comment payer la dette ? » Les véri­tables prio­ri­tés ne sont pas budgé­taires

Publié le

Le 25 novembre, notre débat de Contrastes portait sur le coût de l’épi­­­dé­­­mie de Covid-19 pour nos écono­­­mies. Orga­­­nisé en ligne vu la situa­­­tion sani­­­taire, il a rassem­­­blé trois pres­­­ti­­­gieux.ses invité.e.s : Marie-Hélène Ska, Paul Jorion et Philippe Lamberts, pour deux heures d’échanges pleins de convic­­­tions et de visions ouvertes sur l’ave­­­nir. Premier à prendre la parole, Paul Jorion se charge de nous rappe­­­ler la signi­­­fi­­­ca­­­tion de quelques notions de base : la crois­­­sance, le Produit Inté­­­rieur Brut, la dette, l’ori­­­gine histo­­­rique…

Lire cet article

Ce virus qui nous tient au corps, au coeur, aux mains et au visage !

Publié le

Houyet, samedi 13 novembre. Des quatre coins de Wallo­­­nie arrivent des gens portant des sacs énig­­­ma­­­tiques, des valises au contenu secret, des lampes de chevet, des masques pour les yeux, des bancs et maisons minia­­­tures, un arro­­­soir, des jeux pour enfants, des pupitres et des tenues éclec­­­tiques. Ils sont vaillants et pleins d’éner­­­gie malgré le trajet accom­­­pli et la triste jour­­­née de novembre du côté de la météo. Qu’est-ce qui les anime pour venir de si loin : Cuesmes, La Louvière,…

Lire cet article

ENSEMBLE, DÉCONSTRUISONS LE RACISME STRUCTUREL (Octobre 2021)

Publié le

©Moc Inter­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­view réali­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­sée par Françoise Caudron et Laurence Delper­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­dange, Contrastes Octobre 2021, p 13 à 15 Le 21 septembre, le MOC démar­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­rait sa campagne sur le thème du racisme struc­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tu­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­rel par une jour­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­née d’étude. Chaque orga­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ni­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­sa­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tion du MOC était invi­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tée à présen­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ter les actions menées ou program­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­mées autour de cet enjeu. Ce fut l’oc­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ca­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­sion de rencon­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­trer Ariane Estenne, prési­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­dente du MOC pour lui deman­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­der les raisons qui ont motivé ce choix de campagne. Contrastes : Pourquoi le MOC a-t-il décidé de…

Lire cet article

« Valo­ri­ser ce qui nous rassemble, au départ du terrain » MERCI PAUL POUR TON ENGAGEMENT !

Publié le

Pour remer­­­cier Paul, les régio­­­nales des EP l’ont comblé de petits cadeaux inso­­­lites et de nombreuses lectures qui occu­­­pe­­­ront large­­­ment son temps désor­­­mais un peu plus libre. Quoique… Paul Blanjean, qui fut notre président de 2018 à 2020, est parti à la pension au début de ce mois de juillet. Lors du Comité commu­­­nau­­­taire de septembre, nous l’avons fêté avec les mili­­­tants du mouve­­­ment et quelques invité.e.s qui l’ont côtoyé durant sa longue carrière au sein de la CSC et…

Lire cet article

Hainaut Centre, Namur et Verviers: Le théâtre-action en effer­ves­cence

Publié le

Depuis quelques années, trois régio­­­nales multi­­­plient les ateliers de théâtre action, créent des spec­­­tacles, croisent leurs expé­­­riences, multi­­­plient les rencontres et les repré­­­sen­­­ta­­­tions théâ­­­trales. En novembre et décembre, cinq dates sont à l’agenda, dont celle du 13 novembre dans le cadre des Rencontres d’Au­­­tomne du Théâtre-Action à Houyet. En novembre et décembre, l’Ate­­­lier-théâtre de Roche­­­fort et la Compa­­­gnie Buis­­­son­­­nière vous invitent à 3 repré­­­sen­­­ta­­­tions de Théâtre-Action : « l’Ef­­­fet Paillas­­­son ». Une commune paisible où il fait bon vivre… mais arrive le jour…

Lire cet article

Deux mois après les inon­da­tions : Le choc, l’in­di­gna­tion, la désillu­sion…

Publié le

Moha­­­­­­­­­med Sridi Spon­­­­­­­­­­­ta­­­­­­­­­­­né­­­­­­­­­­­ment, Marie-Laure, anima­­­­­­­­­­­trice aux Equipes Popu­­­­­­­­­­­laires de Verviers, a chaussé ses bottes et retroussé ses manches pour venir en aide aux sinis­­­­­­­­­­­trés. Elle a aussi entre­­­­­­­­­­­pris la récolte de témoi­­­­­­­­­­­gnages de personnes de son entou­­­­­­­­­­­rage direc­­­­­­­­­­­te­­­­­­­­­­­ment touchées par les inon­­­­­­­­­­­da­­­­­­­­­­­tions dans la région vervié­­­­­­­­­­­toise. Plusieurs témoi­­­­­­­­­­­gnages le confirment : les inon­­­­­­­­­­­da­­­­­­­­­­­tions n’ont pas fait qu’é­­­­­­­­­­­ro­­­­­­­­­­­der les berges des cours d’eau et détruit des vies, elles ont aussi entamé encore un peu plus la confiance de nombreux citoyens dans le…

Lire cet article

Retour sur notre rencontre citoyenne

Publié le

Jour­­­­­née haute en couleur pour la rencontre citoyenne de ce 9 octobre à La Marlagne ! Cette jour­­­­­née était placée sous le signe des retrou­­­­­vailles et de la convi­­­­­via­­­­­lité après plus d’un an et demi de crise sani­­­­­taire. Elle faisait égale­­­­­ment suite à la rencontre citoyenne de 2019 où les ques­­­­­tions de justice sociale, de justice clima­­­­­tique et de justice migra­­­­­toire, les trois axes prin­­­­­ci­­­­­paux de notre action, avaient été longue­­­­­ment débat­­­­­tues à partir des projets et expé­­­­­riences menées au sein…

Lire cet article

Le groupe, essen­tiel pour ne pas seule­ment être soi (Mars-Avril 2021)

Publié le

© geralt-Pixa­bay Guillaume Lohest, Contrastes Mars-Avril 2021, p 18–20 Les statuts du mouve­­­­­­­­­ment des Équipes Popu­­­­­­­­­laires commencent par cette affir­­­­­­­­­ma­­­­­­­­­tion : « L’es­­­­­­­­­sen­­­­­­­­­tiel, c’est le groupe ! ». Ce n’est pas anodin. Cela signi­­­­­­­­­fie que nous recon­­­­­­­­­nais­­­­­­­­­sons cette entité comme la source de nos actions, que c’est au niveau du groupe que se noue le cœur de l’édu­­­­­­­­­ca­­­­­­­­­tion perma­­­­­­­­­nente : de la parole commune, de l’es­­­­­­­­­prit critique, de l’ac­­­­­­­­­tion collec­­­­­­­­­tive. Qu’a donc le groupe de si essen­­­­­­­­­tiel ? Que pouvons-nous dire à son sujet ? D’abord, que…

Lire cet article

Le look qui te « marque » (Mars-Avril 2021)

Publié le

Paul Blanjean, Contrastes Mars-Avril 2021, p15–17 © Jasmin Campoya-Pixa­­­­­bay Toute société défi­­­­­­­­­nit des règles et des normes. Elles doivent permettre le « vivre ensemble ». Cela induit des compor­­­­­­­­­te­­­­­­­­­ments « habi­­­­­­­­­tuels » ou « normaux  » dans une série de situa­­­­­­­­­tions sociales, y compris dans le quoti­­­­­­­­­dien.  Mais, si certaines règles semblent incon­­­­­­­­­tour­­­­­­­­­nables, voire univer­­­­­­­­­selles, d’autres sont des construc­­­­­­­­­tions sociales qui peuvent aussi traduire les rapports de domi­­­­­­­­­na­­­­­­­­­tion.  Parmi ces règles, les codes vesti­­­­­­­­­men­­­­­­­­­taires ont une place non négli­­­­­­­­­geable.  Comme le souligne Caro­­­­­­­­­line Guibet Lafaye1, la domi­­­­­­­­­na­­­­­­­­­tion joue un rôle essen­­­­­­­­­tiel dans l’explica­­­­­­­­­tion des rapports sociaux, au même titre que de nombreux socio­­­­­­­­­logues ou autres observa­­­­­­­­­teurs de la vie sociale. La domi­­­­­­­­­na­­­­­­­­­tion a été pensée, explique-t- elle, sous la moda­­­­­­­­­lité de la contrainte qui passe souvent par la capacité d’im­­­­­­­­­po­­­­­­­­­ser des pratiques sociales au travers, entre autres, du contrôle des codes cultu­­­­­­­­­rels.  La domi­­­­­­­­­na­­­­­­­­­tion écono­­­­­­­­­mique et sociale passe aujourd’­­­­­­­­­hui…

Lire cet article

Mieux vaut-il être seul que mal accom­pa­gné ? (Mars-Avril 2021)

Publié le

Monique Van Dieren, Contrastes Mars-Avril 2021, p 12–14 Dans la litté­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ra­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ture et le langage quoti­­­­­­­­­­­­­­­­­­­dien, la soli­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tude a géné­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ra­­­­­­­­­­­­­­­­­­­le­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ment une conno­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ta­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tion néga­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tive. La manière dont elle est vécue (choi­­­­­­­­­­­­­­­­­­­sie, subie ou suppor­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tée) est pour­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tant multiple et dépend de nombreux facteurs. Il est cepen­­­­­­­­­­­­­­­­­­­dant une certi­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tude : si un dicton dit qu’« il vaut mieux vivre seul que mal accom­­­­­­­­­­­­­­­­­­­pa­­­­­­­­­­­­­­­­­­­gné », les études médi­­­­­­­­­­­­­­­­­­­cales montrent que de manière géné­­­­­­­­­­­­­­­­­­­rale, le senti­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ment de soli­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tude a une inci­­­­­­­­­­­­­­­­­­­dence néga­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tive sur la santé. Et la crise sani­­­­­­­­­­­­­­­­­­­taire…

Lire cet article

Nos champs d’actions