Emploi, Protection Sociale et Services Collectifs

Cette thématique vise :

1) L’observation des politiques d’emploi et toutes celles qui en découlent, par le biais des cotisations sociales et de l’impôt : mécanismes de protection sociale et services collectifs.
2) La promotion des mécanismes qui renforcent la solidarité et la sécurité collective de l’existence.

Exemples :
• les politiques d’aide à l’embauche ;
• l’évolution des conditions de travail ;
• les politiques vis-à-vis du droit au chômage, aux soins de santé, l’avenir des pensions ;
• les politiques européennes de libéralisation et/ou privatisations de la poste, du chemin de fer, de l’énergie…

Articles liés

Elec­tions commu­nales : Surfons sur la vague soli­daire pour faire avan­cer nos projets

Publié le

Les élec­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tions commu­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­nales viennent de se termi­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ner…  Même si un scru­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tin n’est pas l’autre et qu’il est toujours hasar­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­deux de faire des projec­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tions vers d’autres niveaux de pouvoir, on peut se réjouir, en Wallo­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­nie et à Bruxelles, d’une progres­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­sion des forces de gauche. Les élec­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tions fédé­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­rales, euro­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­péennes et régio­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­nales du 26 mai prochain iront-elles dans le même sens ? Si les enjeux sociaux (sécu­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­rité sociale, emploi, envi­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ron­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ne­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ment, …) semblent sauter aux yeux pour ces niveaux de pouvoir, il ne faut pas…

Lire cet article

Forma­tion aux histoires digi­tales

Publié le

Départ d’un cycle de forma­­­tion aux Histoires Digi­­­tales dans le contexte d’une forma­­­tion socio-profes­­­sion­­­nelle dans le métier de la vente. Début octobre 2018 à Han (Tinti­­­gny)

Lire cet article

#BALANCE TES PEURS !

Publié le

En mars, les Equipes Popu­­­­­­­­­­­laires orga­­­­­­­­­­­ni­­­­­­­ saient une jour­­­­­­­­­­­née d’étude sur base de la fameuse enquête Noir Jaune Blues.1 Benoît Scheuer, socio­­­­­­­­­­­logue et direc­­­­­­­­­­­teur de Survey & Action a décrypté pour nous les résul­­­­­­­­­­­tats inter­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­pel­­­­­­­­­­­lants de l’enquête Noir Jaune Blues révé­­­­­­­­­­­lant une impor­­­­­­­­­­­tante muta­­­­­­­­­­­tion de société : Une majo­­­­­­­­­­­rité de la popu­­­­­­­­­­­la­­­­­­­­­­­tion est sans repères. La méfiance envers les poli­­­­­­­ tiques et les insti­­­­­­­­­­­tu­­­­­­­­­­­tions est énorme. Le repli iden­­­­­­­­­­­ti­­­­­­­­­­­taire gagne du terrain. Les appar­­­­­­­­­­­te­­­­­­­­­­­nances sociales et poli­­­­­­­­­­­tiques sont presque dissoutes. C’est la peur de l’ave­­­­­­­­­­­nir qui…

Lire cet article

Jour­née d’étude Noir jaune blues #Balance tes peurs Ecou­tez la confé­rence !

Publié le

Ce 24 mars, les Equipes popu­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­laires orga­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ni­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­saient une jour­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­née d’étude #balance tes peurs ! sur base de l’enquête Noir-Jaune-Blues »* Celle-ci a montré que nous vivons une gigan­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tesque muta­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tion de société. Une majo­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­rité de la popu­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­la­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tion est sans repères. La méfiance envers les poli­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tiques et les insti­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tu­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tions est énorme. Le repli iden­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ti­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­taire gagne du terrain. Les appar­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­te­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­nances sociales et poli­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tiques sont presque dissoutes. La peur de l’ave­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­nir domine. Comment encais­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ser ce choc ? D’abord, en essayant de le comprendre : il faut bien mesu­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­rer l’am­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­pleur…

Lire cet article

Outil d’ani­ma­tion : Jouer avec les aléas de la vie…

Publié le

Aléas, qu’est-ce que c’est ? © Equipes Popu­­­laires Conçu par Jenny Delmotte, anima­­­trice aux Equipes Popu­­­laires, Aléas est à la fois un jeu de société et un outil d’ani­­­ma­­­tion. Le jeu se présente comme un « simu­­­la­­­teur de vie » pour 3 à 8 parti­­­ci­­­pants et un anima­­­teur. Tous les joueurs, quel que soit leur âge, commencent la partie à l’âge de 25 ans au sortir de leurs études, fin prêts à se lancer dans le monde du travail. Ils devront alors tenter…

Lire cet article

« Effon­dre­ment », un mot qui ne ment pas (février 2018)

Publié le

 Auteur : Guillaume Lohest, Contrastes février 2018, p3 à 5 CC0. Max Pixel Le mot « effon­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­dre­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ment » est loin d’être sur toutes les lèvres, mais il gagne du terrain dans le débat sur les scéna­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­rios qui attendent notre société de capi­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ta­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­lisme mondia­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­lisé. Qu’est-ce que cela signi­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­fie ?Faut-il en avoir peur, l’évi­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ter à tout prix ?Commençons surtout par oser en parler… Faut-il utili­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ser ce terme ou pas ? Cette ques­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tion incon­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tour­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­nable agite tous les comi­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tés de rédac­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tion, les orga­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ni­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­sa­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­teurs de confé­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­rence, les collec­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tifs enga­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­gés, dès qu’ils…

Lire cet article

Robo­ti­sa­tion : Alerte our l’em­ploi wallon ? (août 2017)

Publié le

Auteur : Guillaume Lohest, Contrastes août 2017, p7 à 8 Depuis quelques années, les possi­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­bi­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­li­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tés démul­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ti­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­pliées de robo­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ti­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­sa­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tion des acti­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­vi­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tés humaines font craindre à certains une héca­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tombe pour l’em­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ploi. D’autres tempèrent des prévi­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­sions jugées exagé­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­rées. Quoi qu’on pense des scéna­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­rios, ce débat doit remuer en profon­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­deur le monde du travail. Depuis cet été, Bruce le robot renseigne les voya­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­geurs à Brus­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­sels airport. Le 27 juin 2017, l’Ins­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ti­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tut wallon de l’éva­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­lua­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tion, de la pros­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­pec­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tive et de la statis­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tique (IWEPS) publiait une étude…

Lire cet article

Robots et travail : Quatre grandes ques­tions poli­tiques (août 2017)

Publié le

Auteur : Guillaume Lohest, Contrastes août 2017, p9 à 11 © Maggie Bart­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­lett La robo­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ti­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­sa­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tion progresse, détruit des emplois, en créera peut-être d’autres. À côté de la polé­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­mique des chiffres, ce sont nos valeurs, nos choix et nos projets qui sont plus fonda­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­men­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ta­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­le­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ment inter­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ro­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­gés. Il y a donc un débat à mener. Peut-on refu­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ser la robo­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ti­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­sa­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tion ? Comment répar­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tir la richesse créée par les robots ?  Faudra t-il se former à d’autres tâches ? Quel projet de société ? Chaque jour qui passe le confirme un peu davan­­­­­­­­­­­­­­­­­tage : les…

Lire cet article

Acti­va­tion – L’ab­sur­dité crève l’écran (juin 2017)

Publié le

Auteur : Guillaume Lohest, Contrastes juin 2017, p 17  Le stéréotype du « chômeur profi­­­­­­­­­­­teur » semble si profon­­­­­­­­­­­dé­­­­­­­­­­­ment installé dans nos socié­­­­­­­­­­­tés que même les évidences ne suffisent pas à faire chan­­­­­­­­­­­ger les visions poli­­­­­­­­­­­tiques. Le nombre d’offres d’em­­­­­­­­­­­ploi non pour­­­­­­­­­­­vues est bien infé­­­­­­­­­­­rieur au nombre de deman­­­­­­­­­­­deurs. Ce simple fait devrait suffire à aban­­­­­­­­­­­don­­­­­­­­­­­ner toute poli­­­­­­­­­­­tique d’ac­­­­­­­­­­­ti­­­­­­­­­­­va­­­­­­­­­­­tion indi­­­­­­­­­­­vi­­­­­­­­­­­duelle ou d’ex­­­­­­­­­­­clu­­­­­­­­­­­sion. Or donc, puisque les données factuelles sont impuis­­­­­­­­­­­santes, propo­­­­­­­­­­­sons des images. Récem­­­­­­­­­­­ment, deux créa­­­­­­­­­­­tions ont attiré notre atten­­­­­­­­­­­tion : le film Moi,…

Lire cet article

Econo­mie colla­bo­ra­tive – Le travail sans l’em­ploi (juin 2017)

Publié le

Auteure : Monique Van Dieren, Contrastes juin 2017, p15 Les plate­­­­­­­­­formes à but (très) lucra­­­­­­­­­tif telles qu’U­­­­­­­­­ber et Airbnb deviennent un casse-tête pour le légis­­­­­­­­­la­­­­­­­­­teur et une réelle menace pour la protec­­­­­­­­­tion sociale des travailleurs. C’est pour cette raison qu’elles sont régu­­­­­­­­­liè­­­­­­­­­re­­­­­­­­­ment sous les feux de l’ac­­­­­­­­­tua­­­­­­­­­lité. Qu’est-ce qui est problé­­­­­­­­­ma­­­­­­­­­tique ? Tentons d’y voir plus clair. Parmi les multiples ques­­­­­­­­­tions posées, celle du statut des travailleurs est centrale. Les acti­­­­­­­­­vi­­­­­­­­­tés exer­­­­­­­­­cées (régu­­­­­­­­­liè­­­­­­­­­re­­­­­­­­­ment ou occa­­­­­­­­­sion­­­­­­­­­nel­­­­­­­­­le­­­­­­­­­ment) par les chauf­­­­­­­­­feurs d’Uber, les livreurs de…

Lire cet article

Les mots menteurs de l’éco­no­mie de partage (juin 2017)

Publié le

Auteure : Monique Van Dieren, Contrastes Juin 2017, p12 S ’il y a bien un concept fourre-tout et trom­­­­­­­­­­­peur, c’est bien celui d’éco­­­­­­­­­­­no­­­­­­­­­­­mie colla­­­­­­­­­­­bo­­­­­­­­­­­ra­­­­­­­­­­­tive. Les commu­­­­­­­­­­­nau­­­­­­­­­­­tés et plate­­­­­­­­­­­formes d’échanges soli­­­­­­­­­­­daires et sans but lucra­­­­­­­­­­­tif ont toujours existé. Mais une nouvelle forme « d’éco­­­­­­­­­­­no­­­­­­­­­­­mie capi­­­­­­­­­­­ta­­­­­­­­­­­liste de plate­­­­­­­­­­­forme » est en pleine expan­­­­­­­­­­­sion, augu­­­­­­­­­­­rant un boule­­­­­­­­­­­ver­­­­­­­­­­­se­­­­­­­­­­­ment impor­­­­­­­­­­­tant du marché du travail et du rapport à l’em­­­­­­­­­­­ploi. Deux clés de lecture pour tenter de voir plus clair. De manière très géné­­­­­­­­­­­rale, on peut défi­­­­­­­­­­­nir l’éco­­­­­­­­­­­no­­­­­­­­­­­mie colla­­­­­­­­­­­bo­­­­­­­­­­­ra­­­­­­­­­­­tive…

Lire cet article

Le travail reste porteur d’un projet de société (juin 2017)

Publié le

Auteures : Chris­­­­­­­­­­­­­­­tine Stein­­­­­­­­­­­­­­­bach et Monique Van Dieren, Contrastes juin 2017, p9 Inter­­­­­­­­­view de Laurence Blésin Pour Laurence Blésin, direc­­­­­­­­­­­­­­­trice de la FEC (Forma­­­­­­­­­­­­­­­tion Educa­­­­­­­­­­­­­­­tion Culture), le travail reste un enjeu central dans la construc­­­­­­­­­­­­­­­tion d’un projet porteur d’ave­­­­­­­­­­­­­­­nir, porteur de bien-être indi­­­­­­­­­­­­­­­vi­­­­­­­­­­­­­­­duel et collec­­­­­­­­­­­­­­­tif. Et ce, malgré les boule­­­­­­­­­­­­­­­ver­­­­­­­­­­­­­­­se­­­­­­­­­­­­­­­ments du marché de l’em­­­­­­­­­­­­­­­ploi.

Lire cet article

Le burn-out, symp­tôme d’un système écono­mique malade (juin 2017)

Publié le

Auteure : Clau­­­­­­­­­­­­­­­­­dia Bene­­­­­­­­­­­­­­­­­detto, Contrastes juin 2017, p6 La firme Secu­­­­­­­­­­­­­­­­­rex1 mettait en exergue en 2015, la forte hausse de l’ab­­­­­­­­­­­­­­­­­sen­­­­­­­­­­­­­­­­­téisme au travail. Entre 2001 et 2015, l’ab­­­­­­­­­­­­­­­­­sen­­­­­­­­­­­­­­­­­téisme total a augmenté de 70%. Deux raisons prin­­­­­­­­­­­­­­­­­ci­­­­­­­­­­­­­­­­­pales : le vieillis­­­­­­­­­­­­­­­­­se­­­­­­­­­­­­­­­­­ment et le stress chro­­­­­­­­­­­­­­­­­nique. Les plaintes liées au stress ont augmenté de 30% entre 2013 et 2015.Le risque de burn-out, et donc d’ab­­­­­­­­­­­­­­­­­sences de longue durée, guette toutes les personnes concer­­­­­­­­­­­­­­­­­nées. Malgré l’ex­­­­­­­­­­­­­­­­­plo­­­­­­­­­­­­­­­­­sion des burn-out et du mal-être au travail, cette ques­­­­­­­­­­­­­­­­­tion est…

Lire cet article

L’em­ploi sous pres­sion (juin 2017)

Publié le

Auteure : Chris­­­­­­­tine Stein­­­­­­­bach, Contrastes Juin 2017, p 3 Accéder à un emploi, exer­­­­­­­cer un métier, cela reste un objec­­­­­­­tif fonda­­­­­­­men­­­­­­­tal pour la plupart d’entre nous. Mais quels emplois et quels métiers aura-t-on demain ? Dans quelles condi­­­­­­­tions ? L’em­­­­­­­ploi et le travail connaissent des évolu­­­­­­­tions qui semblent si profondes et si rapides, qu’elles nous amènent à remettre en ques­­­­­­­tion notre rapport au travail. Pour le meilleur comme pour le pire. Chaque matin à 7h15, Sonia prend le métro pour se rendre à…

Lire cet article

Les Histoires Digi­tales sur la web radio, RADIO 27

Publié le

Tout le monde a une histoire à racon­­­ter, un vécu pas toujours simple à traduire unique­­­ment avec des mots… Une histoire digi­­­tale est une aven­­­ture person­­­nelle mais aussi une belle expé­­­rience de groupe: les membres de la joyeuse troupe Cyrano, en forma­­­tion « métiers du numé­­­rique » au CESEP durant les mois de mai et juin et Laurence delper­­­dange (secré­­­taire fédé­­­rale aux Equipes Popu­­­laires), leur forma­­­trice, vous font parta­­­ger leurs impres­­­sions et leurs ressen­­­tis. Cette émis­­­sion était, pour la plupart d’entre eux,…

Lire cet article

www.histoires-digi­tales.be: on en parle !

Publié le

Les Equipes Popu­­­­­­­­­­­­­­­­­­­laires ont été inter­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­viewées à l’oc­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ca­­­­­­­­­­­­­­­­­­­sion du lance­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ment du site www.histoires-digi­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tales.be Point­­­­­­­­­­­­­­­­­­­cul­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ture: Vous dites que le fait de se racon­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ter peut être un outil de chan­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ge­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ment pour la personne, avoir des consé­quences posi­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tives sur sa vie person­­­­­­­­­­­­­­­­­­­nelle. Qu’en est-il des échanges qui ont lieu au sein des ateliers ? Vous parlez de réunir des jeunes en diffi­­­­­­­­­­­­­­­­­­­culté, est-ce que ça crée du lien ? Comment est-ce que l’ex­­­­­­­­­­­­­­­­­­­pé­­­­­­­­­­­­­­­­­­­rience du groupe affecte la repré­­­­­­­­­­­­­­­­­­­sen­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ta­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tion que chacun se fait de sa propre…

Lire cet article

Impayable, la réduc­tion collec­tive du temps de travail ? (décembre 2016)

Publié le

Auteure : Monique Van Dieren, publiée dans Contrastes décembre 2016 La RCTT serait impayable, selon ses plus ardents oppo­­­­­­­­­­­­­­­­­­­sants. Et elle ruine­­­­­­­­­­­­­­­­­­­rait à tout jamais la compé­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ti­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ti­­­­­­­­­­­­­­­­­­­vité de nos entre­­­­­­­­­­­­­­­­­­­prises. Pour­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tant, à voir l’aug­­­­­­­­­­­­­­­­­­­men­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ta­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tion de la produc­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ti­­­­­­­­­­­­­­­­­­­vité, l’évo­­­­­­­­­­­­­­­­­­­lu­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tion actuelle du marché de l’em­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ploi, le chômage massif et la santé de notre écono­­­­­­­­­­­­­­­­­­­mie, a-t-on encore vrai­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ment le choix de ne pas réduire le temps de travail ? La ques­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tion ne doit donc pas être Oui ou Non, mais Comment ? Des pistes de finan­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ce­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ment…

Lire cet article

Travailler moins avec le même salaire : les Français l’ont fait ! (décembre 2016)

Publié le

Auteure :  Clau­­­­­­­­­­­­­­­­­­­dia Bene­­­­­­­­­­­­­­­­­­­detto, publiée dans Contrastes novembre-décembre 2016 Le marché du travail connaît aujourd’­­­­­­­­­­­­­­­­­­­hui de grands boule­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ver­­­­­­­­­­­­­­­­­­­se­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ments, notam­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ment à cause du déve­­­­­­­­­­­­­­­­­­­lop­­­­­­­­­­­­­­­­­­­pe­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ment de nouvelles tech­­­­­­­­­­­­­­­­­­­no­­­­­­­­­­­­­­­­­­­lo­­­­­­­­­­­­­­­­­­­gies et du ralen­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tis­­­­­­­­­­­­­­­­­­­se­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ment de la crois­­­­­­­­­­­­­­­­­­­sance et son impact sur le taux de chômage. La réduc­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tion collec­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tive du temps de travail peut être vue comme une oppor­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tu­­­­­­­­­­­­­­­­­­­nité pour le réfor­­­­­­­­­­­­­­­­­­­mer en profon­­­­­­­­­­­­­­­­­­­deur. Mais une telle option est-elle possible sur le plan de l’or­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ga­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ni­­­­­­­­­­­­­­­­­­­sa­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tion du travail ? Nos voisins français l’ont déjà expé­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ri­­­­­­­­­­­­­­­­­­­men­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tée. Petit retour sur sa…

Lire cet article

Inter­view de Marie-Hélène Ska – Retrou­ver le cap du progrès social (décembre 2016)

Publié le

Auteure :  Chris­­­­­­­­­­­­­­­tine Stein­­­­­­­­­­­­­­­bach, publiée dans Contrastes novembre-décembre 2016 Après avoir mis la réduc­­­­­­­­­­­­­­­tion collec­­­­­­­­­­­­­­­tive du temps de travail en mode « pause » pendant de longues années, les orga­­­­­­­­­­­­­­­ni­­­­­­­­­­­­­­­sa­­­­­­­­­­­­­­­tions syndi­­­­­­­­­­­­­­­cales lui redonnent une place centrale. Pour Marie-Hélène Ska, secré­­­­­­­­­­­­­­­taire géné­­­­­­­­­­­­­­­rale de la CSC, au-delà d’une réflexion sur les formules d’amé­­­­­­­­­­­­­­­na­­­­­­­­­­­­­­­ge­­­­­­­­­­­­­­­ment ou les pistes de finan­­­­­­­­­­­­­­­ce­­­­­­­­­­­­­­­ment, c’est la notion de progrès social qu’il faut remettre en chan­­­­­­­­­­­­­­­tier. En utili­­­­­­­­­­­­­­­sant d’autres indi­­­­­­­­­­­­­­­ca­­­­­­­­­­­­­­­teurs de mesure, et en faisant preuve de grande créa­­­­­­­­­­­­­­­ti­­­­­­­­­­­­­­­vité pour permettre l’éman­­­­­­­­­­­­­­­ci­­­­­­­­­­­­­­­pa­­­­­­­­­­­­­­­tion…

Lire cet article

Débat idéo­lo­gique – les 5 verrous anti-réduc­tion collec­tive du temps de travail (décembre 2016)

Publié le

Auteur : Guillaume Lohest, publiée dans Contrastes, novembre-décembre 2016 Jusqu’à très récem­­­­­­­­­­­­­­­ment, on aurait pu croire que la réduc­­­­­­­­­­­­­­­tion collec­­­­­­­­­­­­­­­tive du temps de travail (RCTT) était un hori­­­­­­­­­­­­­­­zon poli­­­­­­­­­­­­­­­tique défi­­­­­­­­­­­­­­­ni­­­­­­­­­­­­­­­ti­­­­­­­­­­­­­­­ve­­­­­­­­­­­­­­­ment clos. Aujourd’­­­­­­­­­­­­­­­hui, ouf, le débat est rouvert. Mais l’ar­­­­­­­­­­­­­­­gu­­­­­­­­­­­­­­­men­­­­­­­­­­­­­­­taire anti-RCTT a germé dans l’ima­­­­­­­­­­­­­­­gi­­­­­­­­­­­­­­­naire collec­­­­­­­­­­­­­­­tif et se porte plutôt bien. Analyse des argu­­­­­­­­­­­­­­­ments des uns et des autres.

Lire cet article

Nos champs d’actions